La chèvre Angora

De La-chevre.

Chèvre Angora.jpg
Femelle avec son chevreau.
Bouc Angora.




Les chèvres angora prennent leur nom de la ville turque antique d'Ankara, près d'où elles ont été élevées. Les Turcs ont tenus fortement à ces chèvres et pendant beaucoup d'années aucune n'a été permise de sortir du pays. Les chèvres angoras ont honoré la première fois les pâturages de l'Amérique du nord autour de 1850.


Les angoras d'aujourd'hui sont tout à fait différentes de leurs premières ancêtres -- elles sont plus grandes, plus vigoureuses et produisent plus de mohair. Le mohair développé par les chèvres angora est considéré comme une fibre de luxe et ces animaux seraient les producteurs de fibre les plus efficaces sur terre.


La chèvre Angora est un animal rustique, à caractère assez placide, facile à élever. La production principale de cet élevage est la fibre mohair, fibre naturelle de très haute qualité utilisée pour la réalisation de vêtements, lainages, draperies, velours... L'animal est tondu deux fois par an et produit en moyenne 5kg de mohair brut par an. Le poids des animaux est en moyenne de 30 à 40 kg pour une femelle et 40 à 60 kg pour un mâle. L'espérance de vie est d'une dizaine d'années.





Conformation de la chèvre Angora


Les chèvres angoras doivent être de couleur blanche seulement. La toison blanche sur la face et sur les pattes ne doit pas contenir de fibres colorées bien que des taches bleues foncé ou brunes peuvent être permises sur la peau du nez ou des oreilles. Les cornes sont grises ou ivoire, jamais complètement noires ou bleues et doivent être assez espacées à leur origine sur le crâne. Chez le bouc, les cornes se courbent vers l'extérieur et vers l’arrière. Chez la femelle, elles poussent vers l'arrière et vers le bas; on ne doit pas les couper. Les sabots sont comme les cornes, gris ou jaune paille, et ne doivent pas être noirs ou bleus. On tolère quelques lignes noires sur les cornes ou les sabots cependant. Les oreilles sont pendantes. La toison de mohair est d'un blanc pur et couvre entièrement le corps de l'animal à l'exception des oreilles ou de leur extrémité, des yeux, du nez et de la bouche. Les pattes sont couvertes jusqu'en bas des genoux ou des jarrets et même idéalement jusqu'aux sabots.


La toison doit être uniforme en longueur et en qualité sur tout le corps, avec une croissance d'un pouce ou plus par mois. Elle devrait être fine et douce au toucher sans jarre (kemp) et avec suffisamment d'huiles et de cire pour lui conserver un lustre sans pareil. À partir de l'âge de 18 mois, alors que l'animal est tondu pour la troisième fois, il devrait produire de 6 à 7 livres (3 kg) de mohair et ainsi à tous les six mois par la suite jusqu'à l'âge de 8 ans, alors que la quantité de mohair peut commencer à diminuer. Le poids minimum d'un bouc de quinze mois est de 80 lbs (36 kg). et celui d‘une chevrette du même âge, de 60 lbs.(27 kg) et plus. Le corps de la chèvre angora doit être long avec une poitrine large et profonde, un bon périmètre thoracique et des cotes pleines. Le dos doit être droit et fort allant en s'élargissant vers l'arrière. Les pattes avant sont plutôt courtes et droites sans courbure intérieure ou extérieure. Elles sont bien écartées et placées directement sous le corps. Les pattes arrières présentent une ligne droite de la queue aux jarrets puis aux pieds: pas de jarrets rapprochés ou en faucille. Les paturons sont forts. La tête est de moyenne à grosse, plutôt courte mais large avec un nez droit.


L’animal n'aura pas une mâchoire supérieure ou inférieure proéminente. La peau est ample et présente plusieurs replis. La chèvre angora est féminine, c'est à dire qu'elle a une ossature, des cornes et une toison beaucoup plus fines que celles du bouc. Elle doit avoir un pis suffisamment développé pour nourrir sa progéniture. Les trayons sont écartés et pas trop agrandis. Les testicules du bouc sont gros et suspendus dans un scrotum pas trop penduleux évitant qu'ils ne traînent sur le sol ou qu'ils ballottent derrière les pattes lorsque l'animal marche. Le scrotum ne devrait pas être divisé sur plus du quart ou du tiers de sa longueur.


Source: La chèvre angora par Lise Gascon, BSC avec la collaboration de Chantale Beaulieu, agronome

La fibre


Vérification de la toison.
La tonte de la chèvre.
Nettoyage de la toison.
Le mohair est une fibre de luxe admirée partout dans le monde. Cette belle fibre est estimée pour son lustre, sa douceur et sa force.

Une toison qui a bon caractère sera celle qui a des boucles très bien visibles et qui remontent jusqu'à la peau. Elle devrait être fine et douce au toucher sans jarre (poils indésirables) et avec suffisamment d'huiles et de cire pour lui conserver un lustre sans pareil. Trop peu d'huiles et de cire dans l'ouatine a comme conséquence une ouatine d’apparence pelucheuse et mate -- souvent avec une faible formation de boucles. Par contre, si elle en contient trop, ceci donne à la toison un aspect noir et sera difficile à laver. Un enduit léger d'huiles et de cire maintient le lustre dans la toison, le protège contre le froid et aide à tenir les boucles ensemble.


Les chèvres angoras produisent jusqu’à 1 pouce de fibre par mois. Puisque les chèvres angoras sont habituellement tondues deux fois par an, les mèches ont une longueur de quatre à six pouces. Le mohair vari d'un bouclé serré à un bouclé plus plat, plus ouvert. Les chevreaux produisent la fibre la plus fine et la première tonte est la meilleure de tous. Ces toisons généralement ont très peu d'huile, sont très molles et sont dans la gamme de 20-24 microns. Les chevreaux commencent à produire la fibre de qualité après la deuxième tonte (kid mohair).


Progressivement, plus l'animal vieillit, plus les vagues ont tendance à s'allonger, et s'étendre. Les mâles tendent à avoir des mèches droites plus rapidement, mais produisent considérablement plus de toison que les femelles. Les boucs castrés sont d'excellents producteurs de fibre car ils n'ont pas le stress du rut, de la mise bas ni de la lactation.





Source: La chèvre angora par Lise Gascon,BSC avec la collaboration de Chantale Beaulieu, agronome

Autres races