La chèvre Boer

De La-chevre.

Bouc.jpg
Chevre.jpg
Chevreaux.jpg
La chèvre Boer améliorée est apparue au début des années 1900 lorsque les éleveurs de la province du Eastern Cape en Afrique du Sud ont commencé à sélectionner pour une chèvre démontrant une bonne conformation bouchère, une croissance et une prolificité élevées, un pelage court blanc sur le corps et rouge sur la tête et le cou. Ces éleveurs ont ainsi développé une chèvre spécifiquement bouchère qu'ils ont appelés en Afrikaans « Boerbok» , qui signifie la «chèvre du fermier ».

En 1993, la génétique Boer est apparue au Canada pour la première fois en Amérique du Nord. C'est en 1995 que plusieurs éleveurs ont formé l'Association canadienne de la chèvre Boer (CBGA) et qui ont assuré la responsabilité d'enregistrer la chèvre de race Boer sous les directives de la Loi canadienne des animaux de race pure. Depuis ce temps, il y a eu un intérêt marqué pour cette race de chèvre.


Performances de reproduction

Les chevrettes atteignent leur puberté entre 5 et 6 mois pour un poids vif de 27 à 30 kg. La Boer ne présente pas de réel anoestrus saisonnier mais son activité sexuelle est néanmoins plus importante en jours courts.  La prolificité varie de 1.6 à 2.1 selon la saison et 7 à 15 % des chèvres sont susceptibles de donner naissance à des triplets. La durée moyenne de gestation est de 148 + 4 jours. L’augmentation de la taille de la portée peut avancer la date de mise bas de 1 à 2 jours.  Les Boers sont réputées pour leur très haute fertilité qui atteint les 98 % dans de bonnes conditions d’élevage. Cependant, faites attention: la chèvre Boer n'est pas réputée pour ses qualitées maternelle.

Les jeunes boucs peuvent être utilisés pour la reproduction dès l’âge de 6 mois et saillir 15 chèvres. A 9 mois ils sont capables de saillir 30 chèvres.

Les chèvres se reproduisent sans problème jusqu’à 10 ans et plus. Il est à noter que les chevreaux sont particulièrement actifs à la tétée. Il est fréquent que les jeunes naissent avec le bout de l’oreille pliée. Bien que cela n’influence en rien leurs performances zootechniques, il est possible de corriger ce défaut en intervenant dans les 48 premières heures. Il suffit de tirer sur l’extrémité de l’oreille et de la maintenir dans cette position étendue quelques jours avec un ruban adhésif.

Aux USA et au Canada, les bons reproducteurs se vendent 1000 à 3500 $ et plus la pièce. Certaines importations d’Afrique du Sud sont montées à plusieurs dizaines de milliers de dollars US. 



Performances de croissance

La chèvre Boer est essentielle en croisement puisqu'elle est la principale race de boucherie de type paternel, c'est-à -dire que la Boer est une race terminale. La chèvre Boer a une conformation bouchère excellente et un gain de poids quotidien élevé. Son potentiel est immense pour l'industrie caprine.

Le GMQ des jeunes avoisine 300 g par jour. Pour un poids de naissance de 4 à 5 kg, le chevreau atteint 12-13 kg au sevrage à 50 jours et 30 à 35 kg à 4 mois.

La chèvre Boer a été importée en Amérique du Nord pour la même raison que le bovin de race Charolais l'a été, pour la boucerie. La chèvre Boer est vraiment une chèvre de boucherie qui a été développée pour la qualité de sa carcasse. La Boer a eu un grand impact sur le développement de l'industrie de la chèvre de boucherie au Canada et aux Etats-Unis. Devant la croissance rapide de l'industrie caprine de boucherie, la génétique Boer est un choix incontournable en croisement terminal. Etant donné que la Boer est une race terminale, il s'avère essentiel que les éleveurs-sélectionneurs de race pure mettent l'emphase sur des paramètres de sélection ayant une incidence sur le rendement des carcasses des chevreaux plutôt que sur la productivité des femelles Boer.

Par conséquent, la croissance à 100 jours, la conversion alimentaire, l’épaisseur de gras et de muscle, et la conformation corporelle devraient être privilégiés afin d'obtenir une amélioration génétique marquée.



Conformation de la chèvre Boer


Explication des normes


En appliquant des normes, il y a beaucoup d'aspects qui ne peuvent être entièrement définis. Même si ces normes semblent claires et au point, il est néanmoins nécessaire de fournir l'information supplémentaire en ce qui concerne certaines descriptions. Par exemple, une peau pigmentée sur les parties chauves, sous la queue, autour des paupières et de la bouche, etc., est un trait souhaitable parce qu'il offre la résistance aux coups de soleil et aux maladies de peau. Autre exemple, une peau lâche et souple est essentielle pour l'adaptabilité aux conditions climatiques.


Aspect général


Pour la femelle, l’emphase est mise sur la féminité et pour le mâle, sur la masculinité. L'aspect général de la chèvre est une tête fine, des cornes arrondies vers l'arrière, une peau lâche, souple et plissée (particulièrement pour les mâles) et les différentes parties du corps sont bien en chair et équilibrées. La femelle doit avoir l’air féminine avec un corps de forme angulaire lorsque vu de côté. Le mâle doit avoir la tête, le cou et les quartiers avant qui ont l’air plus massifs. La chèvre Boer est un animal qui doit être symétrique et elle doit avoir un aspect fort et vigoureux.


Conformation de la Tête


Une tête forte avec de grands yeux bruns doux. Un nez fort, légèrement incurvé, des narines larges, une bouche forte, bien formée avec les mâchoires bien placées. Doit montrer un ajustement de 100% jusqu'à la quatrième dent. La sixième dent et plus peut montrer un écart de 6 millimètres. Les dents permanentes doivent se recouper au bon endroit. Le front proéminent doit joindre l’incurvation du nez et des cornes. Pour les animaux qui ne sont pas écornés, les cornes devraient être fortes, d’une longueur modérée, suffisamment séparées avec une courbe progressive vers l’arrière. Les cornes doivent être aussi arrondies et solides que possible, et de couleur foncée. Les oreilles doivent être larges, lisses et pendantes vers le bas de la tête.

Caractéristiques indésirables :

Front concave, cornes trop droites ou plates, mâchoire pointue, oreilles saillantes raides ou courtes, yeux bleus. Mâchoire trop avancée ou trop reculée.


Cou et quartiers avant


Un cou de longueur proportionnelle à la longueur du corps, bien en chair et qui se joint bien avec le quartier avant. Le sternum devrait être large avec une poitrine large et profonde. L'épaule devrait être charnue, proportionnelle au corps et bien ajustée au garrot. Le garrot devrait être large et bien rempli. Les jambes avant devraient être proportionnelles à la profondeur du corps, fortes et bien placées, avec les pâturons forts, les onglons foncés et bien formés.

Caractéristiques indésirables :

Cou long, mince ou court, épaules pointues ou lâches.


Abdomen


L'idéal est un abdomen long, profond et large. Les côtes doivent être saillies et bien en chair, avec une longe longue. La chèvre devrait avoir une ligne de dos large et raisonnablement au niveau.

Caractéristiques indésirables :

Dos en pente vers l’arrière, ensellé ou pincé derrière l'épaule.


Quartiers arrière


La Chèvre Boer devrait avoir une longe large et longue, avec une légère pente. Fesses et cuisses musclées. La queue doit être droite à l’endroit où elle saillit hors du dos et peut balancer vers l'un ou l'autre côté.

Caractéristiques indésirables :

Longe raide ou courte, queue raide, fesses plates.


Jambes


Les jambes devraient être fortes et bien placées. Des jambes trop charnues sont indésirables. Des jambes fortes impliquent la robustesse et une constitution forte, qui sont des caractéristiques absolument essentielles de la Chèvre Boer.

Caractéristiques indésirables :

Des genoux cagneux, jambes arquées, jambes minces. Pâturons faibles et talons se dirigeant vers l'extérieur ou l'intérieur.


Peau


Une peau souple lâche avec suffisamment de plis sur le cou, particulièrement dans le cas des mâles. Les paupières et les parties chauves devraient avoir un minimum de 75% de pigmentation. Poils brillants et courts (excepté pendant des mois d'hiver).


Trayons et testicules


Femelles :

Pis bien formé, fermement attaché, pas plus de deux trayons fonctionnels par côté. Un trayon de chaque côté ou deux trayons par côté, les quartiers séparés sont souhaitables.

Caractéristiques indésirables :

Trayons en grappe ou a plusieurs orifices, trayons sans orifice.


Mâles  :

Deux testicules raisonnablement bien formés, de bonne taille, sains et égaux placés dans un seul scrotum. Le scrotum devrait être d’au moins 25 centimètres de circonférence à un an. Un trayon ou deux trayons par côté est souhaitable.

Caractéristiques indésirables :

Trayons en grappe. Un scrotum avec une fente de plus de 5 centimètres.


Coloration


La coloration idéale pour la chèvre Boer traditionnelle (TR) et canadienne (CR) est un corps blanc avec la tête brune rougeâtre.

Revenir à la page La chèvre de boucherie