La chèvre Kiko

De La-chevre.

Bouc Kiko.jpg



Les boucs matures arborent des cornes très caractéristiques et de grande envergure. Les chèvres matures sont amples, féminines et ont généralement une mamelle bien formée, placée haute et bien attachée. Le taux de croissance est probablement la caractéristique qui définit le mieux la race Kiko. Les chevreaux ont un poids moyen à la naissance mais ils présentent une vigueur impressionnante.


Le mot « kiko » a été utilisé traditionnellement par les indigènes de la Nouvelle-Zélande, les Maoris, pour décrire les animaux de boucherie. Dans la langue des Maoris de la Nouvelle-Zélande, « kikokiko » est un terme générique utilisé pour décrire la viande destinée à la consommation humaine.


La chèvre Kiko a été développée par le Groupe Goatex LLC de la Nouvelle-Zélande qui fut le seul responsable de la sélection et de l'élevage de la chèvre Kiko en Nouvelle-Zélande. Un taux de croissance rapide était requis de manière à produire une carcasse économiquement viable en un nombre minimal de jours. La chèvre devait produire des jumeaux, ce qui est un trait d'importance économique. Aucune chèvre Kiko est isolée à la mise bas et seulement celles qui élèvent deux chevreaux vivants jusqu'au sevrage sont maintenues au sein du troupeau. En dépit du minimum d'apport d'intrants dans la production, le troupeau de base de chèvres Kiko avait une fécondité moyenne de 200%, et cela avant la réforme des femelles improductives.Un instinct maternel fort est d'une grande importance afin de s'assurer que les femelles élèvent des jumeaux.


En sélectionnant pour améliorer la fécondité, l'âge à la maturité sexuelle de la chèvre Kiko élevée dans des conditions naturelles est passée de 12 mois à 7 mois pour les femelles et à moins de 6 mois pour les mâles. En sélectionnant pour améliorer la fécondité, la saison de reproduction a été prolongée. La Kiko démontre une capacité à se reproduire du mois de décembre jusqu'au mois d'août, une mise bas à tous les 8 mois est possible.




Conformation de la chèvre Kiko



Aspect général


La caractéristique primaire de la chèvre de Kiko est sa robustesse et sa capacité de réaliser des gains de poids substantiels dans des conditions normales sans alimentation supplémentaire. En outre, la femelle est capable de concevoir, de porter et de donner naissance et d'élever sa progéniture sans intervention dans des conditions moins qu'idéales. La femelle doit avoir l’air féminine avec un corps de forme angulaire lorsque vu de côté. Le mâle doit avoir la tête, le cou et les quartiers avant qui ont l’air plus massifs.


Conformation de la Tête

Bouc Kiko2.jpg
Les boucs matures possèdent des cornes distinctives en spirale et de grande envergure. Les oreilles de la Kiko sont placées assez hautes, de largeur moyenne et longueur modérée, non pendantes et non dressées. Son museau est bien proportionné, ni convexe ni concave.Les yeux sont généralement bruns et alerte. La couleur des yeux autre que bruns ne devrait pas être pénalisée.

Caractéristiques indésirables :

Front concave, cornes trop droites ou trop en arrière, mâchoire pointue, oreilles saillantes raides ou courtes, yeux bleus. Mâchoire trop avancée ou trop reculée.





Cou et quartiers avant


Un cou de longueur proportionnelle à la longueur du corps, bien en chair et qui se joint bien avec le quartier avant. Le sternum devrait être large avec une poitrine large et profonde. L'épaule devrait être charnue, proportionnelle au corps et bien ajustée au garrot. Le garrot devrait être large et bien rempli. Les jambes avant devraient être proportionnelles à la profondeur du corps, fortes et bien placées, avec les pâturons forts, les onglons foncés et bien formés.

Caractéristiques indésirables :

Cou long, mince ou court, épaules pointues ou lâches.


Abdomen


L'idéal est un abdomen long, profond et large. Les côtes doivent être saillies et bien en chair, avec une longe longue. La chèvre devrait avoir une ligne de dos large et raisonnablement au niveau.

Caractéristiques indésirables :

Dos en pente vers l’arrière, ensellé ou pincé derrière l'épaule.


Quartiers arrière


La Chèvre Kiko devrait avoir une longe large et longue, avec une légère pente. Fesses et cuisses musclées. La Queue doit être droite et mobile.

Caractéristiques indésirables :

Longe raide ou courte, queue raide, fesses plates.


Jambes


Les jambes devraient être fortes et bien placées indiquant la résistance et l'agilité. Des jambes trop charnues sont indésirables. N'importe quel état du sabot qui affecte la capacité de l'animal de bouger librement devrait être sévèrement pénalisé.

Caractéristiques indésirables :

Des genoux cagneux, jambes arquées, jambes minces. Pâturons faibles et talons se dirigeant vers l'extérieur ou l'intérieur.


Peau


Une peau souple qui n'est ni trop serrée ni trop lâche. La peau peut être pigmentée ou pas, mais une peau plus foncée doit être préférée. Poils brillants et courts (excepté pendant des mois d'hiver).


Trayons et testicules

Chevre Kiko2.jpg
Femelles :

Pis bien formé, fermement attaché, pas plus de deux trayons fonctionnels. Les quartiers séparés sont souhaitables avec des trayons moyens et fonctionnels avec les orifices proportionnés

Caractéristiques indésirables :

Trayons en grappe ou a plusieurs orifices, trayons sans orifice, mamelle pendante.


Mâles  :

Deux testicules raisonnablement bien formés, de bonne taille, sains et égaux placés dans un seul scrotum.

Caractéristiques indésirables :

Un scrotum petit, pendant ou avec une fente de plus de 5 centimètres.


Coloration


La coloration idéale pour la chèvre Kiko est blanc, mais n'importe quelle autre couleur est également permise.

Revenir à la page La chèvre de boucherie