Maladies

De La-chevre.

Cartella grigia 2 rev.jpg

Maladies.gif







Vous trouverez ci-dessous une liste de maladies rencontrées chez la chèvres avec une description des différents symptômes. Cette liste ne se veut qu'informelle et en aucune manière ne se substitue à un avis vétérinaire qui sont les seuls compétents et habilités à diagnostiquer et soigner les maladies.








Cartella grigia3.png
Maladies diverses
Gtk-dialog-info.svg.png
   

Que sont les parasites internes ? Ce sont justes des "VERS"! Les parasites internes sont identifiés comme maladies. Les chèvres qui sont infectées peuvent devenir malades ou même mourir.

L’ecthyma contagieux est une maladie infectieuse, cinq jours après la contamination environ, des petites pustules et des rougeurs apparaissent aux portes d’entrée de l’infection, altérations qui évoluent en croûtes après 7 jours. Les lésions se propagent ensuite durant 10 jours. Elles guérissent en l’espace de trois semaines et les croûtes se détachent généralement après quatre semaines sans laisser de cicatrices.

L’arthrite encéphalite caprine (AEC ou CAE = caprine arthritis/encephalitis) est une maladie virale touchant les chèvres.L’affection, caractérisée par une longue période d’incubation, présente une évolution progressive lente, principalement chronique, et se manifeste par 5 syndromes: inflammation articulaire, méningite, inflammation et induration mammaire, pneumonie et amaigrissement.

Lorsqu’un caprin est infecté par le virus de l’AEC, il demeure infecté pour la vie.

Des AVORTEMENTS dans votre élevage? SOYEZ VIGILANT...Un avortement... c'est l'expulsion d'un foetus mort ou qui ne survit que quelques heures. L'avortement peut être précoce, non visible par l'éleveur, on parlera alors d'infertilité ou de mortalité embryonnaire.

Reportage de l' Équipe technique CAPSUD

Avant la mise bas, les besoins alimentaires des chèvres sont importants, il faut donc les nourrir correctement. Sinon, l’animal puise trop rapidement sur ces réserves et risque de s’intoxiquer.

D'après Jérôme Després, vétérinaire dans les Deux-Sèvres, lors d'une conférence organisée par la Cavac

La pseudogestation chez la chèvre est une affection qui touche plus d'un élevage caprin sur deux. Elle est une des causes importantes de l'anoestrus chez la chèvre.

La chlamydiose est une maladie bactérienne largement répandue et pouvant affecter de nombreuses espèces animales. Elle est à l'origine principalement d'avortements et de troubles de la reproduction chez les bovins et les petits ruminants. Enfin, il s'agit d'une maladie pouvant se transmettre à l'Homme et faisant donc partie de la liste des zoonoses.

Source: GDS

Cartella grigia3.png
Maladies à déclarer
Stop hand nuvola.svg.png
   

Maladie infectieuse des moutons et des chèvres à Brucella melitensis. La maladie évolue lentement et de manière souvent inapparente. Elle est caractérisée par des avortements épizootiques qui se produisent au cours du dernier tiers de la gestation, et provoquent des problèmes de fécondité. Zoonose.

Source: Agence Canadienne d'Inspection des Aliments

La paratuberculose (encore appelée maladie de Johnes) est une maladie infectieuse, contagieuse due à Mycobacterium paratuberculosis ( = M. johnei). Elle est rencontrée chez les principales espèces de ruminants domestiques, y compris la chèvre.

Source: Texte paru dans L’égide n° 17, décembre 1999

Si les ruminants sont considérés comme un des principaux réservoirs de la fièvre Q, celle-ci peut également toucher l’homme mais passe le plus souvent inaperçue. Elle peut conduire à des formes aiguës se manifestant par des syndromes grippaux, voire des hépatites, des pneumopathies ou des avortements.

Source:Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail

La pleuropneumonie contagieuse caprine est l'une des maladies mortelles des caprins les plus graves, non indigène au Canada.

Source: Agence Canadienne d'Inspection des Aliments

La tremblante du mouton est une maladie mortelle qui s'attaque au système nerveux central des moutons et des chèvres. Elle est ce qu'on appelle une encéphalopathie spongiforme transmissible, ou EST.

Source: Agence Canadienne d'Inspection des Aliments